Le 22 janvier 1963, le général de Gaule et le chancelier Konrad Adenauer mettaient fin, par la signature du Traité de l’Elysée, à l’antagonisme franco-allemand qui avait culminé dans deux guerres mondiales dévastatrices. C’est à l’entente franco-allemande scellée par ce traité et considérée comme le « moteur » de l’Europe, qu’on doit la naissance de notre Union européenne actuelle. Mais on sait aussi que le Traité n’a pas évité des dissensions dans les relations entre les deux pays qui n’ont pas toujours été idylliques.

La FAPS profite de la commémoration des 60 ans de ce Traité d’amitié franco-allemand pour faire le point sur les relations actuelles entre nos 2 pays. Pour cela elle organise plusieurs événements grâce à l’intervention d’un grand spécialiste œuvrant au cœur de ces relations, le correspondant à Berlin de Radio France internationale, Pascal Thibaut.

Il s’agit de faire découvrir ou redécouvrir ces réalités à toutes catégories de publics y compris

à de jeunes lycéens :

  • Les 26 et le 27 janvier à 10h30 dans leurs établissements respectifs de Lunel (Victor Hugo) et de Sommières (Lucie Aubrac) : ils seront invités à interviewer Pascal Thibaut avec l’aide de leur professeur d’allemand, Véronique Güde et de Radio Sommières qui retransmettra les séquences ;

mais aussi à tous publics

  • Le 27 janvier à 18h30 à Sommières, à l’Espace Lawrence Durrell, salle Alexandrie, où le public pourra dialoguer avec le journaliste sur le thème : « 60 ans après le Traité de l’Elysée ; les relations franco-allemandes : retraite ou nouvelle jeunesse ? »