L’habitat intergénérationnel

Mardi soir, la salle de réception de l’Hôtel de l’Orange était pleine à craquer! Au passage, nous adressons tous nos remerciements à Monsieur de Frémont qui nous accueillait ce soir là. Et bien sûr, à notre amie Sigrid Scherlitz qui nous a captivés durant tout son exposé dont le sujet était “l’habitat intergénérationnel”.

Je vous propose de lire ci-dessous l’article qu’Evelyne  a fait parvenir à Midi Libre:

“Un projet d’avenir”

L’hôtel de l’Orange accueillait récemment une conférence passionnante organisée par la FAPS. Sigrid Scherlitz, architecte allemande travaillant en France et en Allemagne, par ailleurs membre de l’association, présentait un projet d’habitat intergénérationnel très innovant, en cours d’aboutissement.

Au départ, une vingtaine de couples allemands. Ces quinquas en pleine force de l’âge, amis de longue date, désireux de vieillir ensemble, ont conçu au terme d’une longue réflexion avec Sigrid Scherlitz, elle-même partie prenante de cette aventure, le projet qu’elle a présenté. L’architecte avait à relever un défi : concilier une qualité de vie et d’habitat maximale avec le désir d’une forme de vie conviviale, pour conjurer la solitude qui accompagne souvent le grand âge. Autre condition importante : ne pas faire de cet habitat un ghetto de « vieux », mais l’ouvrir à toutes les générations.
Après examen de plusieurs projets existants, tous insatisfaisants, ce fut la trouvaille : non loin de la petite commune de Mettmann, en pleine nature, un grand complexe, datant du début du 20ème siècle, était mis en vente ; très belle construction, vastes volumes, un grand parc, de nombreuses dépendances. Bingo ! De quoi donner l’envol à l’inspiration de l’architecte.

Plans à l’appui, elle a exposé la conception du futur ensemble. Dans un premier temps, il s’agit de restructurer le bâtiment principal selon les critères définis. La taille des appartements, totalement indépendants, est variable et peut aller jusqu’à 80-90m2. Ils seront équipés soit de petits jardins privatifs, soit de grandes terrasses, permettant à chacun de se sentir totalement chez soi. En prévision de l’avenir, une partie du bâtiment sera reconvertie en chambres individuelles pour les personnes nécessitant des soins. De vastes parties communes, comprenant une bibliothèque-salon, une grande cuisine et une salle à manger, permettront aux habitants de se retrouver pour échanger, se restaurer, discuter, selon leur bon plaisir. Enfin, un système d’ascenseurs extérieurs et de passerelles donnera accès aux étages, y compris et en particulier aux personnes handicapées. Un grand parc arboré fait de l’ensemble un îlot de verdure. 
Cette présentation a donné lieu à de nombreuses questions et a permis d’apprendre que des projets similaires existaient aussi dans notre région. Compte tenu du vieillissement de la population dans toute l’Europe, c’est en effet un phénomène qui dépasse les frontières nationales. Et il est toujours intéressant de voir ce qui se passe chez les voisins. 

Laisser un commentaire