24 septembre : nous étions jusqu’à présent dans l’incertitude quant au déroulement “normal” de notre Quinzaine franco-allemande. Hélas, la mauvaise nouvelle vient de se confirmer : nous ne serons pas en mesure de présenter l’exposition de photos qui devait se tenir du 16 au 28 octobre. Le photographe, Monsieur Bernd Böhner, qui se faisait une joie de venir d’Allemagne ne pourra pas se déplacer.  Les mesures sanitaires étant en effet devenues drastiques,  il aurait été contraint d’observer une quarantaine à son retour. Nous espérons de tout coeur pouvoir programmer cette belle exposition l’an prochain, lorsque cette vilaine pandémie ne sera plus -souhaitons-le- qu’un mauvais souvenir. Le reste des manifestations est maintenu pour le moment.

Dans les prochains jours, un nouvel édito remplacera celui qui figure ci-dessous et qui est devenu aujourd’hui malheureusement obsolète. Merci pour votre compréhension. JB

Ce petit édito ayant été écrit vers la mi-août, deux semaines plus tard, je me dois de rectifier quelques points : après que nous ayons tout très mûrement réfléchi, pour les raisons que vous supposerez, nous avons décidé de proposer notre Quinzaine franco-allemande uniquement à Sommières et à partir du 8 octobre au lieu du 6 annoncé plus bas. Tout cela a été rectifié dans le programme, mais le texte ci-dessous pourrait laisser croire que les événements prévus à Nîmes sont toujours d’actualité. Malheureusement non! Nous nous rattraperons l’an prochain lors de l’édition 2021. En revanche, tout est bien calé pour les lieux où se dérouleront les manifestations. JB

Ce fut à peine perceptible mais il faut se rendre à l’évidence : depuis quelques jours le chant des cigales (la cymbalisation) a peu à peu cessé et bien qu’il fasse encore très chaud, la carte postale n’est plus tout à fait la même. Soyons lucides: nous nous dirigeons vers “la rentrée”, ses nostalgies, ses projets et d’autres menus plaisirs.

Après le silence assourdissant du printemps, son lot de chagrins et de soucis, voilà, espérons-le, le moment venu de se remettre en marche. Nous sommes donc heureux de vous présenter les grandes lignes de notre programme. Comme à l’habitude, il subsiste encore quelques incertitudes quant aux dates ou aux lieux, mais vous pouvez néanmoins vous faire déjà une petite idée des manifestations que nous avons choisi de vous proposer. Tout ceci reste naturellement lié à l’évolution de la pandémie et nous croisons vraiment les doigts pour que tout se passe à peu près normalement.

Cette année, pour la dix septième fois, nous allons organiser notre Quinzaine Franco-Allemande. Elle débutera le 6 octobre pour se terminer vers la fin du mois. Disons donc qu’il s’agira d’un peu plus qu’une quinzaine! Comme les deux années précédentes, c’est en partenariat avec la Région Occitanie que cette grande manifestation aura lieu. Les incertitudes liées à la crise sanitaire font que nous avons choisi de ne pas trop nous déplacer au-delà du périmètre sommièrois et de Nîmes. Vous le savez, si vous nous suivez, au départ nous organisions cette Quinzaine (qui fut tout d’abord une “Semaine Franco-Allemande”) en partenariat étroit avec la Maison de Heidelberg à Montpellier mais cet événement ayant beaucoup plu à l’échelon régional, l’idée d’en faire un événement régional est née et nous sommes très fiers d’avoir été, en quelque sorte, avec nos partenaires de Montpellier, les instigateurs de cette grande manifestation!

Cette année, nous à la FAPS, nous avons choisi de mettre en lumière la très forte attraction exercée depuis la nuit de temps par notre région sur les Allemands. Cette attirance s’est vérifiée au cours de siècles et si notre Histoire commune  a été parfois plus que tumultueuse, les choses se sont depuis longtemps définitivement apaisées. On ne compte plus le nombres de créateurs, d’artistes, d’écrivains allemands qui ont été et restent attirés, enchantés et inspirés par nos paysages, nos moeurs, notre mode de vie de notre société si différents des leurs. La liste est longue de ceux qui ont traversé notre région ou l’ont aimée parfois au point de n’en plus repartir. Nous avons choisi cette année de vous présenter une magnifique exposition du très grand photographe allemand, Bernd Böhner intitulée “Suite cévenole”. Durant cette Quinzaine, vous allez le découvrir en consultant notre programme, nous vous proposerons également des films, une conférence… Vous le voyez, l’automne sera bien rempli!

Chers amis, nous espérons vous retrouver tous très bientôt. Ces longs mois sans vous ont été interminables et nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous le 5 septembre pour la traditionnelle Matinée des Associations. D’ici là, portez vous bien, restez vigilants et prenez soin de vous

JB – 15 août 2020

Une pensée pour Frédéric-Jacques Temple, grand poète, romancier, traducteur, journaliste et éternel jeune homme qui nous fit parfois l’honneur d’être notre invité. Il s’est éteint paisiblement très récemment, quelques jours seulement avant ses 99 ans.

Il adorait le violoncelle, les Suites de Bach en particulier, alors ce petit cadeau est pour lui :