2 Comments on “22 janvier 1963 – 22 janvier 2013 – La Journée Franco- Allemande

  1. Excellente soirée , comme toujours avec la FAPS. Trente cinq européens de bonne volonté et leur rêve d'Europe. Joie de l'avoir vu naître, gratitude pour son inestimable cadeau de paix, problèmes présents, propositions pour demain, foi en son devenir. Les échanges, animés par Pierre Plumerey, ont été vifs et nourris. Et se sont poursuivis autour d'un abondant buffet, dans la chaleur de l'amitié.

  2. Merci encore. Oui, nous avons passé une soirée très riche et pleine d'échanges. C'est vrai, le couple franco-allemand s'asticote de temps à autre, mais il n'y a là rien que de très normal, non? N'est ce pas comme ça chez la plupart des couples qui fêtent leurs noces d'or? On s'aime sincèrement, mais parfois on a marre d'entendre l'autre ronfler paisiblement alors qu'on se parvient pas à s'endormir. On a marre de toujours reboucher le tube de dentifrice. La France et l'Allemagne, c'est pareil, Angela trouve le père François mou du genou, et lui la trouve trop stricte et pas toujours très bien fringuée (euh… il n'a pas tort, non?). Ceux du Nord trouvent que ceux du Sud ont un ego surdimensionné, qu'ils sont souvent sales, arrogants et qu'ils croient savoir faire les meilleurs vins du monde. Quant à ceux du Sud, ils disent de ceux du Nord qu'ils ne pensent qu'au boulot, qu'ils sont trop organisés, méthodiques, bref qu'ils n'ont pas la moindre imagination! Heureusement, en 63, Grand Charles et Konrad ont décidé qu'il était temps de faire de nos différences une richesse inestimable et, conscients qu'ils offraient là une chance phénoménale aux générations futures, ils ont signé! Alors voilà, c'est comme ça, on s'aime et désormais nous sommes ensemble jusqu'à la fin. Pour le meilleur.

Laisser un commentaire