COMME UNE ODEUR DE PAIN D’ÉPICES….

En cette fin de mois de novembre, on peut raisonnablement espérer humer bientôt les effluves si caractéristiques du Glühwein, se dire qu’on y est et que Noël approche à grands pas. Nos marchés du samedi ou du dimanche vont revêtir de belles couleurs avec des dominantes de rouge et de vert, bien sûr. Enfin, ça à l’heure où les alarmes Covid recommencent à fleurir partout, c’est ce que nous espérons tous. Croisons les doigts chers amis et croyons-y très fort. Hélas, en Allemagne en tous cas, peu à peu les marchés de Noël s’annulent les uns après les autres et les nouvelles du front ne sont pas bonnes du tout.

Laissons nous malgré tout y croire ! Dans un mois très exactement nous y serons et même si nous devons changer nos plans au dernier moment, je parie sans hésiter : chacun de nous aura à coeur de décorer la maison et de faire en sorte que la bonne odeur du pain d’épices se répande à tous les étages. Malgré tout. Il est temps d’ailleurs de sortir les cartons de décorations de Noël, d’y faire un tri drastique et de jeter sans états d’âmes cette vieille guirlande verte complètement déplumée. Et puis il conviendra aussi de commencer à faire des listes ! Des listes de tout… commencer à penser à des menus, aux courses et bien sûr aux cadeaux.

Il y a une dizaine de jours s’est tenue notre assemblé générale et nous avons eu le plaisir de voir de nouvelles têtes ! Pas des foules, certes, mais deux nouveaux FAPS-fans, c’est déjà beaucoup et nous leur souhaitons la bienvenue.

Cette année, pour la première fois depuis notre premier marché de Noël en 2004, nous ne vendrons pas les somptueuses couronnes de l’Avent que nous confectionnions avec entrain sous la houlette de notre chère Thea. Elle est partie pour toujours notre belle amie et cette année, le coeur n’y est pas. Vous voyez, chers amis, en ce moment même, à l’heure précise où ces lignes sont écrites, nous devrions être de retour de la garrigue avec nos brassées de feuillage et dans la belle galerie de Thea, parce que tout de même il faut bien savoir se récompenser, avant d’attaquer la fabrication de nos merveilles, nous commencerions par une jolie bouteille de champagne pour poursuivre par une soupe revigorante et terminer par des monceaux de douceurs. Elle avait, entre beaucoup d’autres, ce talent là notre chère Thea, faire de chaque moment une fête. Regardez ça :

L’an dernier, comme tout le reste, notre soirée « Wichteln » avait dû être annulée. Cette année nous l’avons programmée au 17 décembre et nous espérons sincèrement que rien ne viendra se mettre en travers.

À toutes et tous, notre belle équipe de la FAPS souhaite de bons préparatifs de Noël, et nous vous en conjurons, soyez prudents et faites attention à vous.

JB